Château Lamothe-Cissac

Cissac-Médoc

Appellation : Haut-Médoc
Classification : Cru Bourgeois.

 

Historique : Les traces d’une villa romana découvertes à proximité du château attestent que le terroir était déjà reconnu à cette époque pour la production de vins de qualité. Le château Lamothe-Cissac a été acheté par Gabriel Fabre en 1964. La reconstitution du vignoble de la propriété et la reconstruction du cuvier ont été réalisées dans un premier temps. Vincent Fabre, son fils, a repris la gestion du domaine en 1991

 

Géologie et sols : Le vignoble est situé d’une part sur la commune de CISSAC limitrophe de l’AOC Pauillac et d’autre part sur le plateau de VERTHEUIL en bordure de l’AOC Saint-Estèphe. Les sols sont composés de terrains argilo-calcaires et de graves argileuses. Le sous-sol est formé de graves profondes.

 

Vignoble / cépage : Superficie : 33 hectares

Cépages :  58% de cabernet sauvignon, 35% de merlot noir, 5% de petit verdot et 2% de cabernet franc.

Age moyen du vignoble : 30 ans.

Maîtrise de la production : Effeuillage, enherbement entre les rangs, vendange verte.

 

Vinification : La vendange est éraflée à 100%. Cuvier moderne adapté à la vinification des vins rouges de notre région.

2 à 3 remontages quotidiens au cours des vinifications contribuent à un suivi des fermentations. Macérations longues de 4-6 semaines. La Micro-oxygénation effectuée en cuve permet de renforcer la structure tannique et l’intensité colorante des vins.

 

Elevage : Elevage en chêne durant 12 mois environ. Afin de clarifier les vins et leur apporter l’oxygènation nécessaire à leur élevage, des soutirages sont planifiés en fonction des dégustations effectuées par notre équipe technique.

 

Caractéristiques vin / Dégustation : Les vins du Château Lamothe-Cissac présentent dans leur jeunesse une belle couleur rubis profonde. A l’aération, on trouve une large palette aromatique associant des notes de fruits rouges (cassis), de fruits cuits et épices douces. Les arômes vanillés sont très bien intégrés. Au palais, l’ensemble équilibré, les tanins souples et nombreux laissent place à une finale très délicate. D’une belle aptitude à la garde, ce vin exprime au fil des ans des notes de cuir, de sous-bois et de fumet complexes.

 

Accords mets / vin : Carré d’agneau, entrecôte bordelaise, côte de bœuf, fromages.

Conditionnements : Bouteille, demi-bouteille, magnum, double magnum, Impériale, Nabuchodonosor.