Mai : Dans nos vignobles…

Ce mois de Mai est vraiment un tournant dans le cycle végétatif de la vigne. La pousse s’accélère, il faut protéger le vignoble contre ses parasites les plus dangereux : le mildiou et l’oïdium. Les rejets qui pointent à la base des ceps doivent être éliminés : c’est l’épamprage. Ce travail long et fastidieux est essentiel pour limiter les risques de contamination venant du sol, des spores du mildiou et de l’oïdium. En outre, il permet d’éviter un épuisement du cep et par conséquent l’appauvrissement des raisins en sucre. Les mannes (grappes au stade de l’ébauche) apparaissent. Elles vont d’abord s’allonger et porter des fleurs qui, après fécondation, donneront naissance à des grains de raisin. La période de la floraison est cruciale parce qu’elle détermine déjà le potentiel de la future récolte en terme de rendement. Des conditions climatiques favorables (soleil, chaleur) sont essentielles pour favoriser une bonne fécondation des fleurs. Dans le cas contraire, une mauvaise fécondation entraînerait la chute des futurs grains (coulure, millerandage) et par conséquent une plus faible récolte.